Truth About Islam

 

Ruling on teaching Qur’aan to a non-Muslim

My question is i have a close friend, who is intending to convert after she finishes her studies, she is very interested in Islam, and I\’ve been teaching her verses such as Al-fatiha and Ayat Al-Kursi off by heart, and she has very willingly learnt them off by heart, is this permissable though because at the moment she is not muslim yet?

Praise be to Allaah.

Firstly:

There is nothing wrong with teaching Qur’aan to a non-Muslim if there is the hope that he will become Muslim and benefit from this teaching.

Al-Nawawi (may Allah have mercy on him) said:

Our companions said: The kaafir should not be prevented from listening to the Qur’aan but he should be prevented from touching the Mushaf. But is it permissible to teach him Qur’aan? That depends. If there is no hope that he will become Muslim, it is not permissible, but if there is the hope that he will become Muslim, it is permitted according to the sounder opinion; this was the definitive view of al-Qaadi Husayn, and was regarded as more correct by al-Baghawi and others. End quote.

Al-Majmoo‘, 2/85

Ibn Hajar (may Allah have mercy on him) said:

This is an issue concerning which the early generation differed. Maalik did not allow teaching Qur’aan to a kaafir; Abu Haneefah gave a concession allowing it; and the view of al-Shaafa‘i differed. What seems to be the correct view is that there should be a differentiation between the one who it is hoped will become Muslim and there is certainty that he is not learning it in order to criticize it, and the one who it is certain it will have no positive impact on him or it is thought likely that this will enable him to attack Islam. And Allah knows best. A differentiation should also be made between teaching a little of it or a lot. End quote.

Fath al-Baari, 6/107

Allah, may He be exalted, says (interpretation of the meaning):

“And if anyone of the Mushrikoon (polytheists, idolaters, pagans, disbelievers in the Oneness of Allaah) seeks your protection then grant him protection so that he may hear the Word of Allaah (the Qur’aan) and then escort him to where he can be secure, that is because they are men who know not”

[al-Tawbah 9:6].

Al-Shawkaani (may Allah have mercy on him) said:

What is meant is that if any of the mushrikeen whom you are commanded to fight seeks your protection, then give him protection, i.e., protect him and keep him safe so that he can hear the Word of Allah from you and ponder it properly and understand the truth to which you are calling him. Then escort him to a place of safety, i.e., a place where he will be safe after hearing the word of Allah if he does not become Muslim. End quote.

Fath al-Qadeer, 2/491.

Secondly:

Islam does not approve of a relationship and meetings between a young man and a girl that are outside the framework of marriage. So you have to repent to Allah from what you are doing. If you hope that this girl will become Muslim, then our advice to you is that you should marry her so that you can help her to become Muslim, and a reward like hers will also be written for you.

We ask Allah to guide and help you.

And Allah knows best.

 

From : Islam Q&A

Is there is Somethimg Wrong In this Picture !

Priest dies during sex with horse

Washington – Priester Gerald Pointer (48) ließ sich in einem Stall bei Seattle (USA) von einem Hengst besteigen. Der Gottesmann erlitt dabei einen Dickdarmriss, starb an den Folgen. Der Priester ließ den Tiersex von LKW-Fahrer James Tait (54) filmen. Dem Mann drohen jetzt 5000 Dollar Geldstrafe. Tiersex ist im Bundesstaat Washington nicht verboten.
Quelle: BILD, 24.10.05

The Translation

Washington – Priest Gerald Pointer (48) left in a house in Seattle (U.S. climb) from a stallion. The man of God suffered while a Dickdarmriss, died of the consequences. The priest left the Bestiality of truck driver James Tait (54 films). The man now facing $ 5,000 fine. Bestiality is not prohibited in Washington State

Source

http://www.denk-mit.info/kirche/kirchesexskandaleohneende.html

Qualités de la nation du nouveau royaume

Lorsque les Juifs changèrent les prescriptions divines et les falsifièrent, Dieu décida de leur ôter la révélation de Son Livre et de ne plus choisir Ses Apôtres parmi eux. IL donna cette faveur à une autre nation. Les avertissements des prophètes adressés aux fils d’Israël se sont, alors, réalisés, à savoir le transfert du Bienfait à un autre peuple. Quel est donc ce peuple et quelles sont ses caractéristiques?
Pour répondre à cette question capitale, méditons les chapitres du Livre Sacré pour y découvrir les particularités de cette nouvelle ethnie. Ce passage fut révélé au prophète Esaïe : «Je me suis laissé rechercher par ceux qui ne me consultaient pas, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici! Me voici à une nation qui n’invoquait pas mon nom. J’ai tendu mes mains à longueur de journée, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le chemin qui n’est pas bon…. C’est un peuple qui me vexe, en face, sans arrêt.»} (Esaïe 65/1-3). Le verset souligne clairement le retrait de la Révélation et de la Mission d’une nation et son report à une autre communauté. « Je suis le Seigneur qui fait ramper l’arbre élevé, élève l’arbre qui rampe, dessèche l’arbre vert et fait fleurir l’arbre sec. Moi, le Seigneur je parle et j’accomplis.»} (Ezéchiel 17/24).
Le prophète Jean Baptiste a dit aux fils d’Israël, les avertissant de la colère divine que Dieu allait leur infliger : « La hache est déjà prête à couper les arbres à la racine : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise avec de l’eau pour montrer que vous changez de comportement, mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi. Je ne suis même pas digne d’enlever ses chaussures; il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec du feu.»} (Matthieu 3/10-11). Voir aussi la parabole du figuier qui ne donne pas de figues (Luc 13/6-9)
Le cas de Jésus demeurait l’occasion, unique et ultime, pour sauvegarder la sélection des messagers célestes au sein du peuple élu, comme par le passé. IL a mis la hache sur le tronc de l’arbre. Quand ils dénigrèrent le prophète et essayèrent de l’assassiner, l’arbre vert s’assécha, il fut coupé puis jeté au feu. Il s’agit, bien entendu, du feu de la furie de Dieu et de sa vengeance. Un autre arbre qui était sec, fleurit. Oui! Dieu priva l’arbre d’Israël d’eau et la brûla. IL fit épanouir un autre arbre, sec et au sein de laquelle aucun Apôtre n’apparut. Elle descendait d’Ismaël (B.S.D.L). C’est par elle, que le Créateur fit remplacer la nation juive. Quiconque réfléchit sur les rapports du prophète arabe, Mohammed à l’égard des juifs des Bânî En-Nadhîr et des Bânî Qounaïah‘ puis l’expulsion des Bânî Qouraïdhah de la péninsule arabe à la suite de la bataille de Khaïbar, comprend aisément cette réalité historique. Le Prophète Ezéchiel a consigné : « Ecoute, prince d’Israël, impie, méchant, ton jour viendra, en même temps que le péché prendra fin. Ainsi parle le Seigneur Dieu : qu’on ôte le turban, qu’on enlève la couronne, les choses ne seront plus ce qu’elles étaient. Qu’on élève ce qui est bas, qu’on abaisse ce qui est élevé. Ruine! Ruine! J’en ferai une ruine – Il n’y en a jamais eu de pareille – jusqu’à ce que vienne celui à qui appartient le jugement et à qui je l’aurai confié.»} (Ezéchiel 21/25-27).
Lorsque vint celui à qui appartient le jugement, le dernier des prophètes, la situation s’inversa. Le turban, le symbole de l’écriture du livre Sacré par les prêtres aaroniques, chargés de faire respecter la Loi aux descendants de Moïse, fut enlevé. Ils avaient obligé leurs ouailles de mettre certains vêtements, le turban, entre autres. Voir l’exode 28/36-37). Aussitôt la nation bannie devint honorée et celle qui était comblée fut exclue, comme l’a précisé le roi David : {La pierre que les maçons ont rejetée est devenue la pierre angulaire. Cela vient du Seigneur, c’est une merveille à nos yeux.»} (Les Psaumes 118/22-23) C’était, certes, un miracle mais un miracle véritable. Jésus donna à ses disciples l’exemple des vignerons – que nous examinerons bientôt – puis il leur dit : « La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée est la pierre principale. Cela vient du Seigneur, pour nous c’est une merveille. C’est pourquoi, ajouta Jésus, je vous le déclare, le Royaume de Dieu vous sera enlevé pour être confié à un peuple qui en produira les fruits.»} (Matthieu 21/42-43).
Le fils de Marie, après avoir évoqué l’un des exemples du royaume de Dieu, redit à ses partisans : « Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car celui qui a quelque chose recevra davantage mais celui qui n’a rien, on lui enlèvera même le peu qu’il pense avoir.»} (Luc 8/18).
Ces textes ont invoqué, ainsi, la première des qualités de la nouvelle nation qui héritera des fils d’Israël, la bénédiction et la sélection des prophètes : {Ce que le Seigneur a vu a excité son mépris : ses fils et ses filles l’ont offensé. IL a dit : « Je vais leur cacher ma face. Je verrai quel sera leur avenir. Car c’est une génération pervertie, des fils en qui on ne peut avoir confiance. Ils m’ont donné pour rival ce qui n’est pas Dieu, ils m’ont offensé par leurs vaines idoles. Eh bien! Moi je leur donnerai pour rival ce qui n’est pas un peuple, par une nation folle, je les offenserai.»} (Le Deutéronome 32/19-21).
La nation choisie par le Seigneur est celle qui a été maudite. Elle est la nation analphabète et un peu idiote sur les bords. C’est par son biais qu’il importunera les Juifs. IL a précisé : ? Dieu, par eux, remplit de dépit les infidèles… ?. Les fils d’Israël ont comploté contre cette nation dite idiote. Les nations ne sauraient être décrites de bêtes, on peut les qualifier d’illettrées, de folles et de violentes. Quelle est donc cette nation illettrée, un peu folle par laquelle Dieu fera souffrir, moralement, les partisans de Moïse? C’est la nation arabe. Le Tout Puissant a dit : ? C’est Lui qui a envoyé chez les incultes un prophète issu d’eux qui leur récite Ses Versets, les purifie, leur enseigne le Livre et la sagesse bien qu’ils aient été, antérieurement, dans une aberration évidente  ?
Cependant Paul s’est trompé et pense que cette nation incrédule est celle des Grecs; il affirme le transfert de la responsabilité du royaume des fils d’Israël – et il a raison – mais il s’est leurré sur la nation qui prendra le flambeau. Il a enregistré :          {Ainsi, il n’y a pas de différence entre les Juifs et les Grecs , ils ont tous le même Seigneur qui accorde Ses Biens à tous ceux qui font appel à Lui. Le peuple d’Israël n’aurait-il pas compris?»} Voici la réponse que donne Moïse : ‹‹ Je vous rendrais jaloux de ceux qui ne sont pas une vraie une nation, dit Dieu, j’exciterai votre colère contre une nation sans intelligence.» Esaïe ose même proclamer : ‹‹ J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, dit Dieu, je me suis montré à ceux qui ne me demandaient rien.» Puis, il ajoute : ‹‹ Tout le jour, j’ai tendu la main à un peuple désobéissant et rebelle.»} (Lettre aux Romains 10/12-21)
Paul est fermement convaincu que les Israélites ont définitivement perdu leur privilège, mais il croit que les Grecs sont la nation qui les remplacera. Il pense cela parce qu’il a été chez les compatriotes de Socrate, Platon et autre grecs qui lui étaient contemporains, ils l’ont écouté attentivement et se sont convertis à la religion qu’il prônait. Mais la conversion aux prescriptions divines transmises par Jésus ne fut pas l’apanage des seuls Grecs, d’autres peuples adhérèrent à la nouvelle religion monothéiste. Il n’y a donc pas lieu de leur attribuer ce noble héritage. Par le Royaume, Paul voulait dire, l’adhésion des Grecs au Christianisme. Cette dernière idée est très étroite par rapport aux grandes qualités de la nouvelle nation qui propagera, bientôt, la synthèse finale de toutes les Révélations divines et divulguées par tous les prophètes antérieurs.
D’autre part, les Grecs ne peuvent être considérés comme la nation grossière qui héritera le royaume. Tout le monde sait que les Grecs ont donné à l’humanité des penseurs et des philosophes et qu’ils ont érigé une civilisation brillante. Paul, lui-même, écrit : {Les Juifs demandent comme preuves des miracles et les Grecs recherchent la sagesse.} (1° lettre aux Corinthiens 1/22). Comment alors peut-on se permettre de décrire les Grecs de stupides et d’ignorants?
La nouvelle nation est sans doute la nation arabe. La bénédiction divine lui fut, clairement, promise au détriment des autres peuples. Le prophète Esaïe annonce la venue du prophète qui sortira de cette nation. Il a dit que ses concitoyens le chasseront de sa terre natale mais qu’il triomphera d’eux. Il anéantira leurs mœurs et traditions puis érigera une nouvelle gloire. Il donnera le coup de grâce à l’empire perse de Babylone. Les dieux sculptés par les sujets de cet Etat, s’écrouleront devant ses pieds. Il a consigné :{Le Seigneur m’a ainsi parlé : «Va, place le guetteur, qu’il annonce ce qu’il verra, s’il voit un char attelé de deux chevaux, un cavalier sur un âne, un cavalier sur un chameau, qu’il fasse attention, qu’il redouble d’attention!» Celui qui regarde a crié : « A mon poste de guet, monseigneur, je me tiens tout le jour, à mon poste de garde, je reste debout toute la nuit. Et voici ce qui vient : un homme sur un char attelé de deux chevaux. Il prend la parole et dit : « Elle est tombée, elle est tombée Babylone et toutes les statues de ses dieux sont, par terre, brisées….J’ai appris cela du Seigneur, le Tout Puissant, Dieu d’Israël. On me crie de Séïr :        « Veilleur, où en est la nuit? Veilleur, où en est la nuit?» Le veilleur répond : « Le matin vient et de nouveau la nuit. Si vous voulez encore poser la question, revenez!.Vous allez passer la nuit dans la forêt en Arabie, ô caravanes de Dedân! Allez à la rencontre de l’assoiffé, apportez de l’eau, habitants du pays de Taïmah, allez au-devant du fugitif avec son pain, car ils s’enfuient devant les épées déchaînées»….Ainsi a parlé le Seigneur :       « Encore un an – une année de mercenaires – et toute la gloire de Qédar sera anéantie.»} (Esaïe 21/6-16).
Le texte après avoir décrit la chute des Perses, revient pour parler des Didâniiens, habitants de Taïmâ’ auxquels il est demandé de protéger celui qui s’est réfugié dans leur pays au relief tourmenté. Il leur est annoncé, également, la fin de la gloire de Qédar, fils d’Ismaël, après un laps de temps assez court.
Selon le lexique des termes de la Bible, les Didâniiens sont les habitants de Taïmâ’ située au nord du Hidjâz. Nul n’ignore la rudesse du relief de la région. Le texte annonce la victoire des Musulmans, dans un ou huit ans, à Badr ou lors de la conquête de la Mecque l’honorée, sur les enfants de Qédar qui est le deuxième fils d’Ismaël;
Le nom de Qédar est donné, aussi, au pays où les descendants de cet ancêtre furent battus. {Ainsi parle le Seigneur : Debout! Montez à l’assaut de Qédar.»} (Jérémie 49/28).
L’expression : {toute la gloire de Qédar sera anéantie.} exprime la victoire des Musulmans sur les habitants de la région de Qédar. Jérémie décrit la nouvelle nation qui va émerger et dit : « Qui a fait surgir du levant un justicier, l’appelle sur ses pas, soumet devant lui des nations, abaisse les rois, multiplie comme poussière ses gens d’épée, comme paille en ouragan ses lanceurs de flèches si bien qu’il traque les autres et passe outre, indemne, sans mettre les pieds à terre. Qui a réalisé et exécuté? Celui qui appelle les générations depuis l’origine. Moi, je suis le Seigneur, le premier et serai tel encore auprès des derniers »} (Esaïe 41/2-4). Si le passage annonce la venue d’un prophète, de quel prophète s’agit-il? Qui est ce justicier que Dieu a imposé aux peuples et qui vient de l’orient. Cette annonce peut concerner l’Arabie, comme le dit Jérémie : « Debout! Montez à l’assaut de Qédar! Dévastez les gens de l’Orient!»} (Jérémie 49/28).
Dieu a châtié les Juifs par l’intermédiaire des Musulmans, comme IL les a punis, dans le passé, par le biais de Nabuchodonosor : {Car ils ont rejeté l’instruction du Seigneur, le tout puissant, ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël, c’est pourquoi la colère du Seigneur s’enflamme contre son peuple, il étend la main pour le frapper, les montagnes tremblent et leurs cadavres sont comme des ordures au milieu des rues.»} (Esaïe 5/24-25).
Le Livre raconte, encore, une souffrance prochaine que des nations fortes et violentes feront subir aux fils d’Israël. {Mais avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée et sa main est encore tendue. Il lève un étendard pour une nation lointaine, il la siffle de l’extrémité de la terre et la voici qui se hâte et arrive très vite. Aucun de ces hommes n’est fatigué, aucun ne trébuche, aucun n’est assoupi ni endormi. Les ceintures ne sont pas détachées et les cordons des sandales ne sont pas rompus. Ses flèches sont aiguisées, tous ses arcs sont tendus. On prendrait pour de la pierre, les sabots de ses chevaux, pour un tourbillon, les roues de ses chars. Son rugissement est celui d’une lionne, elle rugit comme les lionceaux, elle gronde, elle s’empare de sa proie, elle l’emporte et personne ne la lui arrache. Mais en ce jour, il y aura un grondement contre elle, semblable au grondement de la mer. On regardera vers la terre et voici : ténèbres et détresse et la lumière sera obscurcie par un épais brouillard.»} (Esaïe 5/25-30)
Ce passage de l’ancien testament affirme le courage des combattants de la foi que sont les Compagnons du prophète Mohammed comme le précise Dieu. IL a dit😕 Mohammed, Envoyé de Dieu et ceux qui sont avec lui sont durs envers les infidèles et affectueux entre eux. On les voit inclinés et prosternés, désireux d’obtenir la grâce de Dieu et s’efforçant de Lui plaire. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est l’image donnée d’eux dans la Thorah. Dans l’Evangile, ils sont comparés à une semence qui, ayant fait sortir ses plumules, les renforce, en sorte qu’elles grossissent, se tiennent sur leurs tiges faisant l’admiration des semeurs. Dieu, par eux, remplit de dépit les infidèles. IL promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, le pardon et une immense rétribution  ?
Dans d’autres versets, Esaïe parle de la joie et du grand bonheur que ressentent les habitants de la région de Qédar, à la suite de la victoire de ce prophète. Il a consigné : ‹‹ Qu’élèvent la voix le désert et ses villes, les villages où habite Qédar, que les habitants du roc poussent des acclamations, du sommet des montagnes qu’ils lancent des vivats, qu’on rende gloire au Seigneur, qu’on publie dans les îles sa louange! Le Seigneur, tel un héros, va sortir, tel un homme de guerre, il réveille sa jalousie, il pousse un cri d’alarme, un grondement contre ses ennemis.»} (Esaïe 42/ 11-13).
En plus de la victoire, cette frénésie d’allégresse et de réjouissance était provoquée par l’apparition du prophète promis. ‹‹ Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu que j’ai moi-même en faveur, j’ai mis mon esprit sur lui. Pour les nations, il fera paraître le jugement, il ne criera pas, il n’élèvera pas le ton, il ne fera pas entendre dans la rue sa clameur, il ne brisera pas le roseau broyé, il n’éteindra pas la mèche qui s’étiole : à coup sûr, il fera paraître le jugement. Lui ne s’étiolera pas, lui ne ploiera pas jusqu’à ce qu’il ait imposé sur la terre le jugement et les îles seront dans l’attente de ses lois.››} (Esaïe 42/ 1-4). Qui est donc ce triomphateur qui fera paraître sur terre la Loi divine et qui ne fléchira jamais? Qui fera surgir la Vérité à toutes les nations? C’est l’Apôtre Mohammed (B.S.D.L)!
Le prophète Esaïe menace les fils d’Israël qui ont falsifié le Livre Sacré et qui n’ont pas appliqué Ses prescriptions, il les menace par le prophète illettré qui apportera un document scellé. Il raconte : {Le Seigneur a versé sur vous un esprit de torpeur, il a fermé vos yeux- les prophètes. Il a voilé vos têtes –les voyants! La révélation de tout cela est pour vous comme les mots d’un document scellé qu’on donne à celui qui sait lire en disant : « Lis donc ceci.» Il répond :« Je ne peux pas parce que le document est scellé.» On le donne alors à celui qui ne sait pas lire en disant :« Lis donc ceci!» il répond : « Je ne sais pas lire.» Le Seigneur dit : « Ce peuple ne s’approche de moi qu’en paroles, ses lèvres seules me rendent gloire mais son cœur est loin de moi. La crainte qu’il me témoigne n’est que précepte humain, leçon apprise. C’est pourquoi je vais continuer à lui prodiguer des prodiges, si bien que la sagesse des sages s’y perdra et que l’intelligence des intelligents se dérobera. Malheur! Ils agissent par-dessous pour cacher au Seigneur leurs projets. Ils trament dans l’ombre et disent : « Qui nous voit, qui nous remarque? » Quel renversement des rôles! Prendra-t-on le potier pour l’argile? L’œuvre dira-t-elle de l’ouvrier : « Il ne m’a pas faite?» Le vase dira-t-il du potier : « Il n’y entend rien ?» Dans très peu de temps le Liban ne sera-t-il pas changé en un verger, tandis que le verger aura la valeur d’une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront la lecture du livre et sortant de l’obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.››} (Esaïe 29/10-18).
C’est la même idée que l’on retrouve dans les textes bibliques : un arbre vert qui s’étiole, un autre sec qui verdoie et donne des feuilles. Cela se concrétisera quand la main du prophète illetré ouvrira le document scellé. Esaïe a dit – c’est déjà signalé plus haut, {On le donne alors à celui qui ne sait pas lire en disant : lis donc ceci, il répond : je ne sais pas lire.››} Ce prophète a consigné le moment sublime du début de la Révélation au prophète Mohammed. Dans son oeuvre Es-Sahîh, El-Boukhârî rapporte un hadîth de ‘Aïchah, épouse de l’Envoyé de Dieu et mère des croyants. Elle a dit : ‹‹ Le Messager de Dieu se trouvait dans la grotte de Hirâ’ quand l’archange Gabriel vint le voir et lui demanda de lire. Le prophète lui répond qu’il ne sait pas lire. Gabriel l’étreignit au point de lui faire perdre toutes ses forces. Il le lâcha et lui posa la même question. Le prophète lui redit qu’il ne sait pas lire. Après la troisième tentative, il lui ordonne :  ?Lis, de par le nom de ton Seigneur, qui a créé! Qui a créé l’homme d’une jonction sanguine! Lis, car ton Seigneur est très généreux!  ?
Les menaces proférées par Esaïe étaient vraies, Jésus les reprend. Il a dit aux Juifs : ‹‹ C’est ainsi que vous annulez la valeur de la parole de Dieu pour agir selon votre propre tradition, O hypocrites! Esaïe avait bien raison quand il prophétisait à votre sujet en ces termes : ce peuple, dit Dieu, m’honore en paroles mais de cœur il est loin de moi. Le culte que ces gens me rendent est sans valeur car les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des prescriptions humaines.›› (Matthieu 15/6-9).
Les présages d’Esaïe perdurèrent jusqu’au temps du fils de Marie. ‹‹ C’est pourquoi je vais continuer à lui prodiguer des prodiges, si bien que la sagesse de leurs sages s’y perdra et que l’intelligence de leurs intelligents se dérobera…. Dans très peu de temps le Liban ne sera-t-il pas changé en un verger, tandis que le verger aura la valeur d’une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront la lecture du livre et sortant de l’obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.›› }(Esaïe 29/14-18).
Esaïe menace les Juifs par le prophète au document scellé, celui qui ne sait ni lire ni écrire. Ensuite le même Esaïe parle du prophète qui sait lire mais qui n’a pas pu lire le document parce qu’il était scellé. Jésus était celui qui savait lire (Voir Luc 4/16-18) et qui cependant a refusé de lire le document scellé et qui sera lu par celui qui ne sait pas lire et écrire. ‹‹ La révélation de tout cela est pour vous comme les mots d’un document scellé qu’on donne à celui qui sait lire en disant :« Lis donc ceci.» Il répond : « Je ne peux pas parce que le document est scellé.» On le donne alors à celui qui ne sait pas l’écriture en disant :« Lis donc ceci!» Il répond : « Je ne connais pas la lecture.››} (Esaïe 29/16-18).

Allah (SWT) ordained that plants, people and animals receive their food from what plants produce in their green factories.

These green factories are built up by the plant at the beginning of its growth and are called by botanists “Chloroplasts” which contain the chlorophyll which the Qur’an calls “Al-Khadir” (green substance),
where the plant utilizes the light energy and changes it into chemical energy leading ultimately to the production of various kinds of grain, fruit and other parts of vegetation that we see in gardens and fields.

The Qur’an draws our attention to these facts in the Saying of Allah (SWT): (It is He who sends down water (rain) from the sky. With it We produce vegetation of all kinds from which (water or plants) We produce green substance (Khadir), out of which We produce grain in clusters. And out of date-palms, from their spathes come forth clusters of dates hanging low and near, and (We produce) gardens of grapes, olives and pomegranates, each similar (in leaves or shape), yet different (in fruit and taste). Look at (and think over) their fruits when they begin to bear fruit, and (look at) the ripeness thereof. Behold! In these things there are Signs for people who believe.) (VI: 99)

Thus, these green factories appear in the plant at the beginning of its growth. The plant is produced from its seed or part of its body by means of water. Allah (SWT) sends rain down from the sky to produce with it vegetation of all kinds, and from the plant He produces these green factories that produce the substances necessary to produce grain, fruit and all the other parts of the plant.

Yet this fact was not uncovered to people till 1600 AD, after 300 years of research, when botanists carried out numerous researches and experiments in the field of botanical physiology to understand the process of photosynthesis.

In 1804 AD, De Saussure proclaimed that there are two types of gas exchange: one type takes place in the light, the other in the dark, and that it is the green parts of the plant that absorb CO2 and release O2 in the presence of light. Then there proceeded continuous discoveries in this field.

In 1942 AD Meyer said that the original source of energy used by plants and animals is the sun and that the light energy absorbed by plants is converted into chemical energy through photosynthesis.

961 AD Glass said that the most significant compounds involved in the process of converting the light energy into chemical energy in plants are the pigments found inside the chloroplasts or “pigment carriers”.

The plant starts photosynthesis by means of these components and organelles. All this results in producing carbohydrates which are involved in complex biological processes that produce the raw material for the cellular wall, amino acids, proteins, lipids, hormones, pigments, …etc. These substances are the essential matter to make all the plant parts which people and animals feed on.

Aspects of the miracle:

Scholarly researchers in the field of plant physiology have discovered that the green substance (the chloroplasts) absorbs the light energy and converts it into chemical energy to produce various fruits. This discovery was realized after continuous studies and various experiments that lasted for three centuries, up to the twentieth century.

This process of producing grain, fruits and trees was an unknown secret hidden deep in the thycloids of the chloroplasts that cannot be seen with the naked eye and which have been known by botanists only after a prolonged series of continuous researches and studies carried out by scholars over several centuries.

And only after methods of precise scientific investigation were available that they ultimately declared that in the plant there is a green substance and that it is this substance that produces carbohydrates that constitute the basic matter for producing all types of fruit, tree and vegetation.

This is what the Holy Qur’an decided fourteen centuries ago and was conveyed by an illiterate Prophet who lived in a desert environment among an illiterate nation at a time when no equipment of scientific research were available.

The Verse of the Holy Qur’an could have done without mentioning the “green substance” and nobody would have objected to that, except one that knew the fundamental role of that substance. However, its mention implies that the one who mentions it knows well its main role in the production of grain, fruit and all tree and vegetation. How great it is of the Holy Qur’an to mention the truth and guide people on the road to find out the secret, by saying: (Look at (and think over) their fruits when they begin to bear fruit and (look at) the ripeness thereof.) It draws the attention to the beginning of the fruit formation and its relation with ripeness whereupon no more fruits are produced because the leaves of some plants turn yellow and their cells die.

Who, then, informed Muhammad (Peace be upon him) of this fact? Muhammad, the illiterate Prophet, who lived in an illiterate culture, at a time when the simplest instruments were not available, let alone possessing the advanced instruments and research centers and laboratories in the field of plant physiology that are required to discover these facts.

The existence of this precise botanical information in the Qur’an proves that it is from Allah, Who says: (But Allah bears witness to that which He has sent down to you. He has sent it down with His Knowledge, and the angles bear witness, and Allah is sufficient as a witness.) (IV: 166)

R. Abed Al Majeed Al Zanadanee

Quran Miracle Encyclopedia

From the newspaper Awake 8th Of  Septemper  1957

https://i0.wp.com/dc02.arabsh.com/i/01943/ujz0u0ikrewz.jpg

No Comment

17- Solar apex

God says in the Holy Quran
“And the sun runs to its resting place. That is the decree of the Almighty, the All-Knowing. ”
(The Qur’an, 37:38)
These facts communicated in the Qur’an have been discovered by astronomical observations in our age. According to the calculations of experts on astronomy, the Sun is traveling at the enormous speed of 720,000 kilometers an hour in the direction of the star Vega in a particular orbit called the Solar Apex. This means that the sun travels roughly 17,280,000 kilometers a day. Along with the Sun, and all planets and satellites within the gravitational system of the Sun also travel the same distance. In addition, all the stars in the universe are in a similar planned motion.

What is the definition of the Solar apex according to wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/Solar_apex
The solar apex, or the Apex of the Sun’s Way, refers to the direction that the Sun travels with respect to the Local Standard of Rest

http://www.4shared.com/video/tqqX2FK5/Solar_Apex_mentioned_in_the_Qu.html

http://www.youtube.com/watch?v=6WN7O_9lNNc&feature=player_embedded

18 – The Returning Sky

The verse 11 of Sura Tarik in the Qur’an, refers to the “returning” function of the sky.

“By Heaven with its cyclical systems.”
(The Qur’an, 86:11)

This word interpreted as “cyclical” in Qur’an translations also has meanings of “sending back” or “returning”.

As known, the atmosphere surrounding the Earth consists of many layers. Each layer serves an important purpose for the benefit of life. Research has revealed that these layers have the function of turning the materials or rays they are exposed to back into space or back down to the Earth. Now let us examine with a few examples of this “recycling” function of the layers encircling the Earth.

The troposphere, 13 to 15 kilometers above the Earth, enables water vapor rising from the surface of the Earth to be condensed and turn back as rain.

نقره لعرض الصورة في صفحة مستقلة

The ozone layer, at an altitude of 25 kilometers, reflects harmful radiation and ultraviolet light coming from space and turns both back into space.

The ionosphere, reflects radio waves broadcast from the Earth back down to different parts of the world, just like a passive communications satellite, and thus makes wireless communication, radio, and television broadcasting possible over long distances.

The magnetosphere layer turns the harmful radioactive particles emitted by the Sun and other stars back into space before they reach the Earth.

The fact that this property of the atmosphere’s layers, that was onlt demonstrated in the recent past was announced centuries ago in the Qur’an, once again demonstrates that the Qur’an is the word of God.

http://www.youtube.com/watch?v=ygRaInmACdw&feature=player_embedded

19 – Resevation of Pharoah’s Body

نقره لعرض الصورة في صفحة مستقلةThe Quran states pharaoh was drowned in the Red Sea while chasing after Moses and Allah said He would preserve Pharaoh dead body as a sign for the future. Dr. Maurice Bucaille in his book*1*, “Bible, Quran and Science” makes it clear this has happened and the very person of Pharaoh has been discovered in Egypt and is now on display for all to see.

This event took place thousands of years before Muhammad (peace be upon him) and it came true in the last few decades, many centuries after his death.
So,how did the prophet know this info for more 1400 years old,if he is not a prophet from the well-kowing Allah??!!

The Pharaoh body was saved although the Bible (Torah) says, ‘Pharaoh was drowned in the Red Sea while chasing Moses and his companions’
Bible: “And the waters returned, and covered the Chariots, and the horsemen, and all the host of Pharaoh that came into the sea after them; there remained not so much as one of them.” (Exodus, 14:28)

Amazingly, when this was all the world knew about the drowning of Pharaoh, the Quran produced this astounding revelation: “We shall save you in your dead body this day, so that you may become a sign to all posterity.” (Koran: 10:92)

Resevation of Pharoah’s Body (dr. Maurice Bucaille , yusuf Estes)

20 – water cycle

The Qur’an told us in a scientific way about all related facts to the water cycle and descending of rains. Let us look attentively at these holy verses which speak about every part of the water cycle.
نقره لعرض الصورة في صفحة مستقلة

The sun is the driver of the aquatic cycle, God says😦 And we have made (therein) a shining lamp (sun).)(Sûrat An-Naba’-verse13). Sun spreads the necessary heat and light to evaporate water and to form winds.

Winds are the second driver of the aquatic cycle, God says😦 And We send the winds fertilizing (to fill heavily the clouds with water), then cause the water (rain) to descend from the sky, and We give it to you to drink, and it is not you who are the owners of its stores [i.e. to give water to whom you like or to withhold it from whom you like].)(Sûrat A-Hijr- verse 22).

Water which descends from the clouds is stored in the ground for hundreds of years without being spoiled ,taking into consideration that anyone may store the water for only couple of days it will spoil; God says:( it is not you who are the owners of its stores) ( Sûrat A-Hijr- verse 22).

After evaporation of water it condenses in the sky in form of clouds, then winds fertilize the clouds, God says😦 And we send the winds fertilizing) (Sûrat A-Hijr- verse 22).

The Qur’an told us about the high heavy clouds which are responsible for rains and ice, God says: (See you not that Allah drives the clouds gently, then joins them together, then makes them into a heap of layers, and you see the rain comes forth from between them; and He sends down from the sky hail (like) mountains, (or there are in the heaven mountains of hail from where He sends down hail), and strikes therewith whom He wills, and averts it from whom He wills. The vivid f lash of its (clouds) lightning nearly blinds the sight)(Sûrat An-Nûr-verse43)

The water” which descends” is stored inside the ground in form of sweet springs to enable life to continue, God says: (See you not that Allah sends down water (rain) from the sky, and causes it to penetrate the earth, (and then makes it to spring up) as water-springs, and afterward thereby produces crops of different colors, and afterward they wither and you see them turn yellow; then He makes them dry and broken pieces. Verily, in this is a Reminder for men of understanding.)(Sûrat Az-Zumar-verse21). If these crops are not transferred to the yellow to be dry and broken pieces and if it remained Green, the cycle of plant wouldn’t be renewed and we wouldn’t get benefit from those broken pieces which transfer to be oil over hundreds of yeas.

Scientists say that all of these operations are according to very organized and constant physical laws, God says: (And we sent down from the sky water (rain) in (due) measure and we gave it lodging in the earth, and verily, we are Able to take it away.)(Sûrat Al-Mu’minûn-verse18). Look at the word “in due” which refers to discipline and arrangement.

The most important part in this cycle, what is happening at the area which is called the mouth (where rivers flow in seas), Qur’an says: (And it is He who has let free the two seas (kinds of water): this is palatable and sweet, and that is salt and bitter; and He has set a barrier and a complete partition between them.)(Sûrat Al-Furqân-verse 53) .Unless Rivers are flowing in seas, those seas would be drought. That what happened in the Aral Sea which was supplying by two rivers and because of a human interruption by stopping that supplying, the sea became empty.

Scientists say that mountains have a vital role in the descending of rains, forming the clouds and in water purification. God says: (And have placed therein firm, and tall mountains, and have given you to drink sweet water?)(Sûrat Al-Mursalât- verse 27).In this verse a clear link between the mountains and the sweet water.

These verses were descended 1400 year ago, with a precise de**(Part of text is lost , sorry)ion for the water cycle which was discovered 100 years ago! Isn’t this a proof that the Qur’an is the book of Allah?

We Completed This Research Thanks to Allah

This research written and translated by out sister

Mahabet Al-Rahman

The original Arabic Research

The Translated Research

We are sorry if there is any errors in translation

If you founf any errors visit

The Translated Research


    • Mr WordPress: Hi, this is a comment.To delete a comment, just log in, and view the posts' comments, there you will have the option to edit or delete them.
    تابع

    احصل على كل تدوينة جديدة تم توصيلها إلى علبة الوارد لديك.