Truth About Islam

la vie de Mohammed (bpsl) In Breif

Posted on: 27/08/2010

la vie de Mohammed (bpsl) In Breif

Si nous comparons la vie de Mohammed (bpsl) avant son message et sa vie après qu’il ait entamé sa mission, nous pouvons constater qu’il est impossible de croire que Mohammed (bpsl) était un faux Prophète (bpsl) et qu’il prétendait la prophétie pour l’appât du gain matériel, de la grandeur, de la gloire ou du pouvoir.

Mohammed (bpsl) n’avait aucun souci matériel avant sa mission. En effet, il avait réussi à se construire – en tant que commerçant prospère et réputé – un revenu respectable et convenable. Alors qu’après sa mission, sa situation financière est devenue mauvaise.

Pour éclaircir cela, nous allons relater quelques récits de sa vie :

Aicha – épouse du Prophète (bpsl)- (qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit : « Ô mon neveu, trois mois lunaires se sont écoulés sans que nous allumions du feu (pour cuire la nourriture) dans la maison du Prophète (bpsl). » Son neveu lui demanda alors : « Et qu’est-ce qui vous a aidé à tenir ? » Elle lui répondit : « Les deux noires (les dattes et l’eau) ». Et il y avait quelques voisins du Prophète (bpsl) appartenant aux Ansars (habitants de Médine) qui possédaient une chamelle et qui donnaient au Prophète (bpsl) un peu de son lait. (Rapporté par Al-Bukhari et Mûslim).

Sahl Ibn Saâd, un des Compagnons du Prophète (bpsl) a dit : « Jamais au sein du foyer du Prophète (bpsl) (bpsl), le pain n’a été fait avec de la farine de qualité supérieure ; et ceci depuis qu’il a été chargé de sa mission et jusqu’à sa mort. » (Rapporté par Al-Bukhari et At-tarmidhi).

Aicha (B sur elle) a dit : « Le matelas du Prophète (bpsl) sur lequel il dort était fabriqué à partir du cuir tissé avec les ficelles des dattiers. »

Amr Ibn Al-Hârith, un des Compagnons du Prophète (bpsl) a dit : « Le Prophète (bpsl) (Bpsl) n’a laissé après sa mort qu’un mulet blanc pour monter, les équipements de combat (épée, bouclier et casque) et un bout de terrain qu’il a laissé comme aumône. » (Rapporté par Al-Bukhari et le Mousnad d’Ahmed)

Mohammed (bpsl) a mené une vie dure jusqu’à sa mort, malgré le fait que l’argent des Musulmans était à sa disposition, que la grande majorité de la péninsule arabique avait embrassé l’Islam et malgré la victoire des Musulmans après dix-huit ans de son message.

Après tout cela, est-ce que la prophétie de Mohammed (bpsl) était juste une présomption dans le but d’obtenir statut, prestige et pouvoir ?

Le désir de jouir du prestige et du pouvoir s’accompagne généralement de la bonne nourriture, des vêtements sélectionnés, de palais majestueux, de gardiens vigoureux et une autorité qui refuse toute contestation.

La vie de Mohammed (bpsl) était-elle ainsi ?

Nous allons relater quelques aperçus de sa vie (bpsl) afin de répondre à ces questions…

Malgré ses responsabilités en tant que Prophète (bpsl), enseignant, homme d’état et juge, Mohammed (psl) avait l’habitude de traire sa chèvre de ses nobles mains, de repasser ses vêtements, raccommoder ses chaussures, aider dans les travaux ménagers et rendre visite aux pauvres et aux malades. Il (bpsl) a également aidé ses Compagnons quand ils creusèrent la tranchée (Al Khandaq), en transportant le sable avec eux… Sa vie a été un modèle exemplaire de simplicité et d’humilité.

Ses Compagnons l’ont aimé, respecté et ils avaient entièrement confiance en lui. En dépit de tout cela, il a continué à insister sur la nécessité de consacrer le culte à Dieu seul et aucunement à sa propre personne.

Anas (qu’Allah soit satisfait de lui), un des compagnons du Prophète (bpsl) a rapporté qu’il n’y avait pas une personne plus aimée que le Prophète (bpsl), et que malgré cela, il ne leur permettait pas de se lever quand il rentrait, comme cela se faisait avec les personnes notables.

Au début de sa mission, quand il n’y avait pas encore d’indicateurs de la réussite du message (ceci pour les mécréants), à un moment où le Prophète (bpsl) et ses Compagnons souffraient de diverses formes de torture et de persécution, le Prophète (bpsl) reçut une offre alléchante de la part des seigneurs de Quoraich. En effet, ils lui ont envoyé `Otba qui lui dit : «Si tu veux l’argent, nous allons te rassembler assez d’argent pour que tu sois le plus riche d’entre nous. Et si tu souhaites le commandement, tu seras notre chef et aucune décision ne sera prise sans ton accord. Et si tu veux un royaume, nous te couronnerons roi entre nous. En contrepartie, la seule condition que le Prophète (bpsl) Mohammad devait respecter était d’arrêter de prêcher auprès des gens l’Islam et l’adoration d’un Dieu unique sans nul associé.

N’était-ce pas une offre attrayante pour une personne à la recherche d’un profit terrestre ? Mohammad (bpsl) a-t-il hésité face à cette offre ? Est-ce que son refus a été une ruse de négociation dans le but de laisser la porte ouverte pour une meilleure offre ?

Non, au contraire, il répondit fermement avec la parole d’Allah (que Son nom soit glorifié) : « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. »

« [C’est] une Révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très Miséricordieux. Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran [lecture] arabe pour des gens qui savent, annonciateur [d’une bonne nouvelle] et avertisseur. Mais la plupart d’entre eux se détournent; c’est qu’ils n’entendent pas » (Foussilat (41) 2 à 4 jusqu’à la fin des 38 versets de la même Sourate.)

A une autre occasion, et en guise de réaction à la requête de son oncle qui lui a demandé d’arrêter la prédication de l’Islam auprès des gens, sa réponse fut sincère et stricte : ” Par Allah mon oncle, si on me mettait le soleil dans la main droite et la lune dans la main gauche pour que j’abandonne ce sujet, je ne le ferais pas jusqu’à ce que Allah le fasse triompher ou que je périsse.”»

La souffrance du Prophète (bpsl) et de ses Compagnons ne se limita pas uniquement à la persécution pendant une période de treize ans. Les mécréants ont également essayé de tuer le Prophète (bpsl) à plusieurs reprises. Une fois, ils ont jeté un énorme roc – que personne ne peut soutenir- sur sa tête. Une autre tentative de meurtre a consisté à empoisonner sa nourriture.

Qu’est-ce qui peut justifier une vie si pleine de souffrance et de sacrifice de la sorte, même après avoir complètement vaincu ses ennemis ? Qu’est-ce qui peut expliquer sa modestie et sa noblesse qu’il a démontrées dans les meilleurs moments de sa victoire tout en soulignant que le succès est dû à Dieu seul et non à sa sagesse personnelle ?

Sont-ce les caractéristiques d’une personne égoïste et assoiffée d’argent et d’influence ?

أضف تعليقاً

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s


    • Mr WordPress: Hi, this is a comment.To delete a comment, just log in, and view the posts' comments, there you will have the option to edit or delete them.
    %d مدونون معجبون بهذه: