Truth About Islam

Qualités de la nation du nouveau royaume

Posted on: 28/08/2010

Qualités de la nation du nouveau royaume

Lorsque les Juifs changèrent les prescriptions divines et les falsifièrent, Dieu décida de leur ôter la révélation de Son Livre et de ne plus choisir Ses Apôtres parmi eux. IL donna cette faveur à une autre nation. Les avertissements des prophètes adressés aux fils d’Israël se sont, alors, réalisés, à savoir le transfert du Bienfait à un autre peuple. Quel est donc ce peuple et quelles sont ses caractéristiques?
Pour répondre à cette question capitale, méditons les chapitres du Livre Sacré pour y découvrir les particularités de cette nouvelle ethnie. Ce passage fut révélé au prophète Esaïe : «Je me suis laissé rechercher par ceux qui ne me consultaient pas, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici! Me voici à une nation qui n’invoquait pas mon nom. J’ai tendu mes mains à longueur de journée, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le chemin qui n’est pas bon…. C’est un peuple qui me vexe, en face, sans arrêt.»} (Esaïe 65/1-3). Le verset souligne clairement le retrait de la Révélation et de la Mission d’une nation et son report à une autre communauté. « Je suis le Seigneur qui fait ramper l’arbre élevé, élève l’arbre qui rampe, dessèche l’arbre vert et fait fleurir l’arbre sec. Moi, le Seigneur je parle et j’accomplis.»} (Ezéchiel 17/24).
Le prophète Jean Baptiste a dit aux fils d’Israël, les avertissant de la colère divine que Dieu allait leur infliger : « La hache est déjà prête à couper les arbres à la racine : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise avec de l’eau pour montrer que vous changez de comportement, mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi. Je ne suis même pas digne d’enlever ses chaussures; il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec du feu.»} (Matthieu 3/10-11). Voir aussi la parabole du figuier qui ne donne pas de figues (Luc 13/6-9)
Le cas de Jésus demeurait l’occasion, unique et ultime, pour sauvegarder la sélection des messagers célestes au sein du peuple élu, comme par le passé. IL a mis la hache sur le tronc de l’arbre. Quand ils dénigrèrent le prophète et essayèrent de l’assassiner, l’arbre vert s’assécha, il fut coupé puis jeté au feu. Il s’agit, bien entendu, du feu de la furie de Dieu et de sa vengeance. Un autre arbre qui était sec, fleurit. Oui! Dieu priva l’arbre d’Israël d’eau et la brûla. IL fit épanouir un autre arbre, sec et au sein de laquelle aucun Apôtre n’apparut. Elle descendait d’Ismaël (B.S.D.L). C’est par elle, que le Créateur fit remplacer la nation juive. Quiconque réfléchit sur les rapports du prophète arabe, Mohammed à l’égard des juifs des Bânî En-Nadhîr et des Bânî Qounaïah‘ puis l’expulsion des Bânî Qouraïdhah de la péninsule arabe à la suite de la bataille de Khaïbar, comprend aisément cette réalité historique. Le Prophète Ezéchiel a consigné : « Ecoute, prince d’Israël, impie, méchant, ton jour viendra, en même temps que le péché prendra fin. Ainsi parle le Seigneur Dieu : qu’on ôte le turban, qu’on enlève la couronne, les choses ne seront plus ce qu’elles étaient. Qu’on élève ce qui est bas, qu’on abaisse ce qui est élevé. Ruine! Ruine! J’en ferai une ruine – Il n’y en a jamais eu de pareille – jusqu’à ce que vienne celui à qui appartient le jugement et à qui je l’aurai confié.»} (Ezéchiel 21/25-27).
Lorsque vint celui à qui appartient le jugement, le dernier des prophètes, la situation s’inversa. Le turban, le symbole de l’écriture du livre Sacré par les prêtres aaroniques, chargés de faire respecter la Loi aux descendants de Moïse, fut enlevé. Ils avaient obligé leurs ouailles de mettre certains vêtements, le turban, entre autres. Voir l’exode 28/36-37). Aussitôt la nation bannie devint honorée et celle qui était comblée fut exclue, comme l’a précisé le roi David : {La pierre que les maçons ont rejetée est devenue la pierre angulaire. Cela vient du Seigneur, c’est une merveille à nos yeux.»} (Les Psaumes 118/22-23) C’était, certes, un miracle mais un miracle véritable. Jésus donna à ses disciples l’exemple des vignerons – que nous examinerons bientôt – puis il leur dit : « La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée est la pierre principale. Cela vient du Seigneur, pour nous c’est une merveille. C’est pourquoi, ajouta Jésus, je vous le déclare, le Royaume de Dieu vous sera enlevé pour être confié à un peuple qui en produira les fruits.»} (Matthieu 21/42-43).
Le fils de Marie, après avoir évoqué l’un des exemples du royaume de Dieu, redit à ses partisans : « Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car celui qui a quelque chose recevra davantage mais celui qui n’a rien, on lui enlèvera même le peu qu’il pense avoir.»} (Luc 8/18).
Ces textes ont invoqué, ainsi, la première des qualités de la nouvelle nation qui héritera des fils d’Israël, la bénédiction et la sélection des prophètes : {Ce que le Seigneur a vu a excité son mépris : ses fils et ses filles l’ont offensé. IL a dit : « Je vais leur cacher ma face. Je verrai quel sera leur avenir. Car c’est une génération pervertie, des fils en qui on ne peut avoir confiance. Ils m’ont donné pour rival ce qui n’est pas Dieu, ils m’ont offensé par leurs vaines idoles. Eh bien! Moi je leur donnerai pour rival ce qui n’est pas un peuple, par une nation folle, je les offenserai.»} (Le Deutéronome 32/19-21).
La nation choisie par le Seigneur est celle qui a été maudite. Elle est la nation analphabète et un peu idiote sur les bords. C’est par son biais qu’il importunera les Juifs. IL a précisé : ? Dieu, par eux, remplit de dépit les infidèles… ?. Les fils d’Israël ont comploté contre cette nation dite idiote. Les nations ne sauraient être décrites de bêtes, on peut les qualifier d’illettrées, de folles et de violentes. Quelle est donc cette nation illettrée, un peu folle par laquelle Dieu fera souffrir, moralement, les partisans de Moïse? C’est la nation arabe. Le Tout Puissant a dit : ? C’est Lui qui a envoyé chez les incultes un prophète issu d’eux qui leur récite Ses Versets, les purifie, leur enseigne le Livre et la sagesse bien qu’ils aient été, antérieurement, dans une aberration évidente  ?
Cependant Paul s’est trompé et pense que cette nation incrédule est celle des Grecs; il affirme le transfert de la responsabilité du royaume des fils d’Israël – et il a raison – mais il s’est leurré sur la nation qui prendra le flambeau. Il a enregistré :          {Ainsi, il n’y a pas de différence entre les Juifs et les Grecs , ils ont tous le même Seigneur qui accorde Ses Biens à tous ceux qui font appel à Lui. Le peuple d’Israël n’aurait-il pas compris?»} Voici la réponse que donne Moïse : ‹‹ Je vous rendrais jaloux de ceux qui ne sont pas une vraie une nation, dit Dieu, j’exciterai votre colère contre une nation sans intelligence.» Esaïe ose même proclamer : ‹‹ J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, dit Dieu, je me suis montré à ceux qui ne me demandaient rien.» Puis, il ajoute : ‹‹ Tout le jour, j’ai tendu la main à un peuple désobéissant et rebelle.»} (Lettre aux Romains 10/12-21)
Paul est fermement convaincu que les Israélites ont définitivement perdu leur privilège, mais il croit que les Grecs sont la nation qui les remplacera. Il pense cela parce qu’il a été chez les compatriotes de Socrate, Platon et autre grecs qui lui étaient contemporains, ils l’ont écouté attentivement et se sont convertis à la religion qu’il prônait. Mais la conversion aux prescriptions divines transmises par Jésus ne fut pas l’apanage des seuls Grecs, d’autres peuples adhérèrent à la nouvelle religion monothéiste. Il n’y a donc pas lieu de leur attribuer ce noble héritage. Par le Royaume, Paul voulait dire, l’adhésion des Grecs au Christianisme. Cette dernière idée est très étroite par rapport aux grandes qualités de la nouvelle nation qui propagera, bientôt, la synthèse finale de toutes les Révélations divines et divulguées par tous les prophètes antérieurs.
D’autre part, les Grecs ne peuvent être considérés comme la nation grossière qui héritera le royaume. Tout le monde sait que les Grecs ont donné à l’humanité des penseurs et des philosophes et qu’ils ont érigé une civilisation brillante. Paul, lui-même, écrit : {Les Juifs demandent comme preuves des miracles et les Grecs recherchent la sagesse.} (1° lettre aux Corinthiens 1/22). Comment alors peut-on se permettre de décrire les Grecs de stupides et d’ignorants?
La nouvelle nation est sans doute la nation arabe. La bénédiction divine lui fut, clairement, promise au détriment des autres peuples. Le prophète Esaïe annonce la venue du prophète qui sortira de cette nation. Il a dit que ses concitoyens le chasseront de sa terre natale mais qu’il triomphera d’eux. Il anéantira leurs mœurs et traditions puis érigera une nouvelle gloire. Il donnera le coup de grâce à l’empire perse de Babylone. Les dieux sculptés par les sujets de cet Etat, s’écrouleront devant ses pieds. Il a consigné :{Le Seigneur m’a ainsi parlé : «Va, place le guetteur, qu’il annonce ce qu’il verra, s’il voit un char attelé de deux chevaux, un cavalier sur un âne, un cavalier sur un chameau, qu’il fasse attention, qu’il redouble d’attention!» Celui qui regarde a crié : « A mon poste de guet, monseigneur, je me tiens tout le jour, à mon poste de garde, je reste debout toute la nuit. Et voici ce qui vient : un homme sur un char attelé de deux chevaux. Il prend la parole et dit : « Elle est tombée, elle est tombée Babylone et toutes les statues de ses dieux sont, par terre, brisées….J’ai appris cela du Seigneur, le Tout Puissant, Dieu d’Israël. On me crie de Séïr :        « Veilleur, où en est la nuit? Veilleur, où en est la nuit?» Le veilleur répond : « Le matin vient et de nouveau la nuit. Si vous voulez encore poser la question, revenez!.Vous allez passer la nuit dans la forêt en Arabie, ô caravanes de Dedân! Allez à la rencontre de l’assoiffé, apportez de l’eau, habitants du pays de Taïmah, allez au-devant du fugitif avec son pain, car ils s’enfuient devant les épées déchaînées»….Ainsi a parlé le Seigneur :       « Encore un an – une année de mercenaires – et toute la gloire de Qédar sera anéantie.»} (Esaïe 21/6-16).
Le texte après avoir décrit la chute des Perses, revient pour parler des Didâniiens, habitants de Taïmâ’ auxquels il est demandé de protéger celui qui s’est réfugié dans leur pays au relief tourmenté. Il leur est annoncé, également, la fin de la gloire de Qédar, fils d’Ismaël, après un laps de temps assez court.
Selon le lexique des termes de la Bible, les Didâniiens sont les habitants de Taïmâ’ située au nord du Hidjâz. Nul n’ignore la rudesse du relief de la région. Le texte annonce la victoire des Musulmans, dans un ou huit ans, à Badr ou lors de la conquête de la Mecque l’honorée, sur les enfants de Qédar qui est le deuxième fils d’Ismaël;
Le nom de Qédar est donné, aussi, au pays où les descendants de cet ancêtre furent battus. {Ainsi parle le Seigneur : Debout! Montez à l’assaut de Qédar.»} (Jérémie 49/28).
L’expression : {toute la gloire de Qédar sera anéantie.} exprime la victoire des Musulmans sur les habitants de la région de Qédar. Jérémie décrit la nouvelle nation qui va émerger et dit : « Qui a fait surgir du levant un justicier, l’appelle sur ses pas, soumet devant lui des nations, abaisse les rois, multiplie comme poussière ses gens d’épée, comme paille en ouragan ses lanceurs de flèches si bien qu’il traque les autres et passe outre, indemne, sans mettre les pieds à terre. Qui a réalisé et exécuté? Celui qui appelle les générations depuis l’origine. Moi, je suis le Seigneur, le premier et serai tel encore auprès des derniers »} (Esaïe 41/2-4). Si le passage annonce la venue d’un prophète, de quel prophète s’agit-il? Qui est ce justicier que Dieu a imposé aux peuples et qui vient de l’orient. Cette annonce peut concerner l’Arabie, comme le dit Jérémie : « Debout! Montez à l’assaut de Qédar! Dévastez les gens de l’Orient!»} (Jérémie 49/28).
Dieu a châtié les Juifs par l’intermédiaire des Musulmans, comme IL les a punis, dans le passé, par le biais de Nabuchodonosor : {Car ils ont rejeté l’instruction du Seigneur, le tout puissant, ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël, c’est pourquoi la colère du Seigneur s’enflamme contre son peuple, il étend la main pour le frapper, les montagnes tremblent et leurs cadavres sont comme des ordures au milieu des rues.»} (Esaïe 5/24-25).
Le Livre raconte, encore, une souffrance prochaine que des nations fortes et violentes feront subir aux fils d’Israël. {Mais avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée et sa main est encore tendue. Il lève un étendard pour une nation lointaine, il la siffle de l’extrémité de la terre et la voici qui se hâte et arrive très vite. Aucun de ces hommes n’est fatigué, aucun ne trébuche, aucun n’est assoupi ni endormi. Les ceintures ne sont pas détachées et les cordons des sandales ne sont pas rompus. Ses flèches sont aiguisées, tous ses arcs sont tendus. On prendrait pour de la pierre, les sabots de ses chevaux, pour un tourbillon, les roues de ses chars. Son rugissement est celui d’une lionne, elle rugit comme les lionceaux, elle gronde, elle s’empare de sa proie, elle l’emporte et personne ne la lui arrache. Mais en ce jour, il y aura un grondement contre elle, semblable au grondement de la mer. On regardera vers la terre et voici : ténèbres et détresse et la lumière sera obscurcie par un épais brouillard.»} (Esaïe 5/25-30)
Ce passage de l’ancien testament affirme le courage des combattants de la foi que sont les Compagnons du prophète Mohammed comme le précise Dieu. IL a dit😕 Mohammed, Envoyé de Dieu et ceux qui sont avec lui sont durs envers les infidèles et affectueux entre eux. On les voit inclinés et prosternés, désireux d’obtenir la grâce de Dieu et s’efforçant de Lui plaire. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est l’image donnée d’eux dans la Thorah. Dans l’Evangile, ils sont comparés à une semence qui, ayant fait sortir ses plumules, les renforce, en sorte qu’elles grossissent, se tiennent sur leurs tiges faisant l’admiration des semeurs. Dieu, par eux, remplit de dépit les infidèles. IL promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, le pardon et une immense rétribution  ?
Dans d’autres versets, Esaïe parle de la joie et du grand bonheur que ressentent les habitants de la région de Qédar, à la suite de la victoire de ce prophète. Il a consigné : ‹‹ Qu’élèvent la voix le désert et ses villes, les villages où habite Qédar, que les habitants du roc poussent des acclamations, du sommet des montagnes qu’ils lancent des vivats, qu’on rende gloire au Seigneur, qu’on publie dans les îles sa louange! Le Seigneur, tel un héros, va sortir, tel un homme de guerre, il réveille sa jalousie, il pousse un cri d’alarme, un grondement contre ses ennemis.»} (Esaïe 42/ 11-13).
En plus de la victoire, cette frénésie d’allégresse et de réjouissance était provoquée par l’apparition du prophète promis. ‹‹ Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu que j’ai moi-même en faveur, j’ai mis mon esprit sur lui. Pour les nations, il fera paraître le jugement, il ne criera pas, il n’élèvera pas le ton, il ne fera pas entendre dans la rue sa clameur, il ne brisera pas le roseau broyé, il n’éteindra pas la mèche qui s’étiole : à coup sûr, il fera paraître le jugement. Lui ne s’étiolera pas, lui ne ploiera pas jusqu’à ce qu’il ait imposé sur la terre le jugement et les îles seront dans l’attente de ses lois.››} (Esaïe 42/ 1-4). Qui est donc ce triomphateur qui fera paraître sur terre la Loi divine et qui ne fléchira jamais? Qui fera surgir la Vérité à toutes les nations? C’est l’Apôtre Mohammed (B.S.D.L)!
Le prophète Esaïe menace les fils d’Israël qui ont falsifié le Livre Sacré et qui n’ont pas appliqué Ses prescriptions, il les menace par le prophète illettré qui apportera un document scellé. Il raconte : {Le Seigneur a versé sur vous un esprit de torpeur, il a fermé vos yeux- les prophètes. Il a voilé vos têtes –les voyants! La révélation de tout cela est pour vous comme les mots d’un document scellé qu’on donne à celui qui sait lire en disant : « Lis donc ceci.» Il répond :« Je ne peux pas parce que le document est scellé.» On le donne alors à celui qui ne sait pas lire en disant :« Lis donc ceci!» il répond : « Je ne sais pas lire.» Le Seigneur dit : « Ce peuple ne s’approche de moi qu’en paroles, ses lèvres seules me rendent gloire mais son cœur est loin de moi. La crainte qu’il me témoigne n’est que précepte humain, leçon apprise. C’est pourquoi je vais continuer à lui prodiguer des prodiges, si bien que la sagesse des sages s’y perdra et que l’intelligence des intelligents se dérobera. Malheur! Ils agissent par-dessous pour cacher au Seigneur leurs projets. Ils trament dans l’ombre et disent : « Qui nous voit, qui nous remarque? » Quel renversement des rôles! Prendra-t-on le potier pour l’argile? L’œuvre dira-t-elle de l’ouvrier : « Il ne m’a pas faite?» Le vase dira-t-il du potier : « Il n’y entend rien ?» Dans très peu de temps le Liban ne sera-t-il pas changé en un verger, tandis que le verger aura la valeur d’une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront la lecture du livre et sortant de l’obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.››} (Esaïe 29/10-18).
C’est la même idée que l’on retrouve dans les textes bibliques : un arbre vert qui s’étiole, un autre sec qui verdoie et donne des feuilles. Cela se concrétisera quand la main du prophète illetré ouvrira le document scellé. Esaïe a dit – c’est déjà signalé plus haut, {On le donne alors à celui qui ne sait pas lire en disant : lis donc ceci, il répond : je ne sais pas lire.››} Ce prophète a consigné le moment sublime du début de la Révélation au prophète Mohammed. Dans son oeuvre Es-Sahîh, El-Boukhârî rapporte un hadîth de ‘Aïchah, épouse de l’Envoyé de Dieu et mère des croyants. Elle a dit : ‹‹ Le Messager de Dieu se trouvait dans la grotte de Hirâ’ quand l’archange Gabriel vint le voir et lui demanda de lire. Le prophète lui répond qu’il ne sait pas lire. Gabriel l’étreignit au point de lui faire perdre toutes ses forces. Il le lâcha et lui posa la même question. Le prophète lui redit qu’il ne sait pas lire. Après la troisième tentative, il lui ordonne :  ?Lis, de par le nom de ton Seigneur, qui a créé! Qui a créé l’homme d’une jonction sanguine! Lis, car ton Seigneur est très généreux!  ?
Les menaces proférées par Esaïe étaient vraies, Jésus les reprend. Il a dit aux Juifs : ‹‹ C’est ainsi que vous annulez la valeur de la parole de Dieu pour agir selon votre propre tradition, O hypocrites! Esaïe avait bien raison quand il prophétisait à votre sujet en ces termes : ce peuple, dit Dieu, m’honore en paroles mais de cœur il est loin de moi. Le culte que ces gens me rendent est sans valeur car les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des prescriptions humaines.›› (Matthieu 15/6-9).
Les présages d’Esaïe perdurèrent jusqu’au temps du fils de Marie. ‹‹ C’est pourquoi je vais continuer à lui prodiguer des prodiges, si bien que la sagesse de leurs sages s’y perdra et que l’intelligence de leurs intelligents se dérobera…. Dans très peu de temps le Liban ne sera-t-il pas changé en un verger, tandis que le verger aura la valeur d’une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront la lecture du livre et sortant de l’obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.›› }(Esaïe 29/14-18).
Esaïe menace les Juifs par le prophète au document scellé, celui qui ne sait ni lire ni écrire. Ensuite le même Esaïe parle du prophète qui sait lire mais qui n’a pas pu lire le document parce qu’il était scellé. Jésus était celui qui savait lire (Voir Luc 4/16-18) et qui cependant a refusé de lire le document scellé et qui sera lu par celui qui ne sait pas lire et écrire. ‹‹ La révélation de tout cela est pour vous comme les mots d’un document scellé qu’on donne à celui qui sait lire en disant :« Lis donc ceci.» Il répond : « Je ne peux pas parce que le document est scellé.» On le donne alors à celui qui ne sait pas l’écriture en disant :« Lis donc ceci!» Il répond : « Je ne connais pas la lecture.››} (Esaïe 29/16-18).

أضف تعليقاً

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s


    • Mr WordPress: Hi, this is a comment.To delete a comment, just log in, and view the posts' comments, there you will have the option to edit or delete them.
    %d مدونون معجبون بهذه: